Espace client

Site junior

Lettre d'information

Les Fontaines et bassins à Reims

Avant que les fontaines n’existent à Reims, les habitants tiraient l’eau dans des puits répartis sur le territoire de la cité.
L’initiative d’avoir un réseau d’adduction d’eau, associé à de fontaines, est l’œuvre du Chanoine Jean Godinot.

L’inauguration de la premières fontaine rémoise a lieu le 5 août 1747, place Saint Timothée.
Aujourd’hui, seules quelques une de ces fontaines sont encore en activité. Elles ont néanmoins été accompagnées ces dernières décennies de nouvelles consoeurs, la dernière en date étant la fontaine Buirette avec ses trois grands bassins.

Très rapidement, le parc de fontaines rémois augmente pour atteindre 18 fontaines (locaux techniques) représentant 23 bassins.

Actuellement, 2 nouvelles fontaines sont en construction.

Ces fontaines et bassins sont gérés par le Service Exploitation et Maintenance des Sites Industriels depuis 1974. Cette tâche a été confiée à des agents de l’assainissement (et non à des agents de l’eau comme la fontainerie pourrait le laisser croire !) en raison de leur maîtrise des systèmes de pompages. En effet les pompes des fontaines sont apparentées à celles des stations de relèvement des eaux usées. Initialement chargés de l’entretien des pompes, les agents du service se mirent à réaliser le nettoyage des fontaines puis leur entretien courant et réparations associées, pour ensuite en assurer la totale gestion.

Fontaines et légionellose
Des analyses sont réalisées régulièrement sur chaque fontaine (1 fois par an), notamment pour effectuer une recherche de bactéries légionelle.
Un traitement préventif bactéricide est réalisé régulièrement sur les fontaines ornementales afin de prévenir d’éventuelles contaminations.

Fontaines Wallace
Les 4 grâces sont installées à Reims en 1903 pour une exposition. Elles sont gérées par le service entretien des réseaux d’eau potable.
Exemple de fontaine Wallace : Fontaine au Minimes.

Rappel : "l’eau des fontaines de la Ville de Reims n’est pas à consommer ! "
Il s’agit en effet soit d’eau de nappe brute (sans traitement de chloration, soit d’eau de la concession tournant en circuit fermé).